Twitter   FaceBook   YouTube   Google+  
Acheter gelée royale - Les ruchers du Tigou - France
Forme & Bien-être
Acheter miel - Les ruchers du Tigou - France
Nos miels
Acheter nougat - Les ruchers du Tigou - France
Spécialités
Hydromel produit sur l'exploitation à Giroussens - France, à partir de notre miel.
Bouteilles
Accueil > Tout savoir > Les miels > Le miel et son histoire

Le miel au fil du temps

Le miel, un aliment aussi vieux que l’Homme

Le mot « miel », qui date du Xe siècle. Ses origines viennent du latin « mel », qu’on retrouve également dans la langue portugaise (O mel). Mais la consommation du miel par l’Homme est bien plus ancienne, car l’abeille est apparue sur Terre il y a environ 80 millions d’années. Dès la Préhistoire et bien avant qu’ils n’apprennent à fabriquer des outils, nos ancêtres récoltaient déjà le miel pour le consommer, dans les troncs d’arbres, sous des roches moussues, ou encore dans de petites fosses creusées dans le sol. Très longtemps, la récolte du miel était destructrice pour les colonies d’abeilles : il fallait soit tuer les abeilles, soit les déloger.
Ce n’est qu’à la fin du XVIIIe siècle qu’apparaît la ruche à cadres amovibles, qui permet à l’apiculteur de ne prélever qu’une partie des réserves sans anéantir la colonie d’abeilles. C’est une révolution.
Au XIXe siècle, chacun (dont beaucoup de moines et de curés !) proposera son format de ruche. Aujourd’hui encore, on trouve un très grand nombres de types de ruches différents. Il n’existe pas de ruche standard, même si celle mise au point par Charles Dadant, apiculteur haut-marnais émigré aux USA, est sans doute la plus répandue en France et en Europe.

Au fil du temps, l’être humain a appris à sélectionner les miels en fonction des dates de floraison, pour obtenir des parfums si variés. Ainsi, on peut aujourd’hui répertorier plusieurs dizaines de miel de qualités organoleptiques différentes. Des plus connues aux plus exotiques, on peut citer entre autres variétés de miel : de trèfle, de luzerne, de fleurs sauvages, de verge d’or, de pommier, de sarrasin, de lavande, d’arbousier, de thym, de lavande, de romarin, de sapin des Vosges ... auxquels il faut penser à rajouter tous les miels des ruchers du Tigou !

Un aliment commun à toutes les civilisations

Les civilisations les plus anciennes ont chacune adopté à leur façon le miel, lui attachant systématiquement une grande portée symbolique. Ainsi, les sumériens (base Mésopotamie) et les habitant de Babylone l’utilisaient au cours de leurs cérémonies religieuses, tout comme les Égyptiens qui s’en servaient pour l’embaumement des morts.
Cette révérence se retrouve aussi chez l’abeille, souvent estimée comme étant une véritable « messagère des dieux », ou encore une “lumière solaire”.
Dans certaines cultures, le miel était considéré comme l’aliment des aliments, la boisson des boissons,ou encore le médicament des médicaments. Beaucoup voyaient en lui un véritable élixir de longue vie, et de nombreuses propriétés médicinales lui ont été prêtées au fil des âges. Il était également utilisé pour la conservation des aliments. Par exemple, au Ve siècle, l’historien Hérodote rapporte que les Grecs chassaient le faisan dans ce que l’on nomme aujourd’hui la Géorgie, avant de les immerger dans des amphores de miel pour le voyage de retour.